Emirates Fuites

Les EAU déploient des dizaines de milliers de mercenaires au Yémen

les Emirats arabes unis (EAU) ont réduit ces derniers mois leurs forces déployées au Yémen, jusqu’à bouleverser l’équilibre d’un conflit entré en mars dans sa cinquième année. Un officiel émirati anonyme a confirmé le 8 juillet au quotidien The National, à Dubaï, ce passage «d’une stratégie en premier lieu militaire à une stratégie privilégiant la paix».

La décision serait également une réaction au “contexte de tensions grandissantes entre l’Iran et les pays du Golfe”, ajoute le journal libanais L’Orient-le-Jour en citant des sources diplomatiques occidentales. Mais “cela ne veut pas forcément dire qu’ils se désengagent du pays”. Car dans le même temps, “ils essayent de renforcer les forces locales en formant de nouvelles élites”, explique le journal.

Fin janvier, des manifestations  ont éclaté à Aden en raison de l’implication de la milice de la ceinture de sécurité soutenue par les Émirats arabes unis dans les disparitions forcées de civils yéménites.

En mars, des manifestations ont de nouveau éclaté à Aden à la suite du décès de Raafat Dunga, qui avait  témoigné contre plusieurs soldats alliés des Émirats arabes unis, lors du viol d’un enfant en 2018. Après son témoignage, il aurait été enlevé et abattu par les forces armées des Emirats Arabes Unis.

À la mi-juin, des manifestations ont éclaté dans la province de Shabwa, portant des pancartes s’opposant à « l’occupation » de la région.

Début juillet, les troubles populaires se sont déclenchées  sur l’île de Socotra, où des manifestants ont hissé le drapeau yéménite et critiqué les EAU pour avoir déstabilisé l’île.

Atef al-Saktari, un militant qui a participé aux manifestations de Socotra, a qualifié les manifestations du 1er juillet de « plus grandes manifestations de l’histoire de Socotra ».

Abdul Khaliq Abdullah, ancien conseiller du prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed bin Zayed a écrit sur Twitter qu’ « Il n’y aura pas un seul Yémen ».

Les Emirats font partie de la coalition militaire mise en place il y a plus de quatre ans par l’Arabie saoudite pour venir en aide au gouvernement yéménite face à la rébellion des miliciens Houthis. Mais ils entretiennent des rapports tendus avec le gouvernement yéménite.

Leave A Reply

Your email address will not be published.