Emirates Fuites

Les EAU prétendent soutenir Riyad lors de l’attaque de sites pétroliers

Les Emirats arabes unis (EAU) ont fermement condamné l’attaque de samedi qui visait deux installations saoudiennes d’Aramco dans la province d’Abqaiq et de Hijrat Khurais en Arabie saoudite.

Les attaques contre les usines pétrolières en Arabie saoudite constituent une escalade dangereuse et la communauté internationale doit rester aux côtés de Riyad et assurer la stabilité régionale, a déclaré Anwar Gargash, ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes.

“Justifier l’attaque terroriste sans précédent contre les installations d’Aramco sur la base des développements de la guerre au Yémen est totalement inacceptable”, a déclaré Anwar Gargash dans un tweet.

Des activistes ont mis en doute de la crédibilité des propos de Gargash. Les EAU, alliés de Riyad dans la guerre du Yémen, s’est complètement renoncés aux objectifs de la coalition et a agi conformément à leurs intérêts dans la région .

De son côté, l’Arabie saoudite va inviter des experts régionaux et de l’ONU à enquêter sur les attaques, annonce lundi le ministère des affaires étrangères d’Arabie saoudite. “Le royaume est capable de défendre son territoire et son peuple, comme de réagir avec force à ces attaques“, a-t-il dit.

Deux installations pétrolières du géant saoudien Aramco ont été ciblées samedi 14 septembre par une attaque de drones (ou de missiles), qui a entraîné une réduction de la moitié de son rendement. Ce dernier représente environ 5% de la production mondiale.

Hier, le journal britannique Independent a souligné que l’attaque samedi de deux installations pétrolières stratégiques en Arabie saoudite par les rebelles yéménites houthis reflète « l’échec » de la politique saoudienne au Yémen.

Ahmed Abu Doh a noté dans un article intitulé « L’attaque des drones met en lumière les combats spéciaux de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis au Yémen » que l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont convaincus depuis longtemps que la guerre au Yémen ne peut être résolue.

Il a ajouté que l’alliance entre l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis au Yémen « fait face à d’énormes problèmes, car les Saoudiens et les Émiratis n’ont jamais eu le même objectif au Yémen. L’Arabie saoudite, en voulant écraser les Houthis, veut s’affirmer comme la puissance régionale face à l’Iran ; les Émirats arabes unis ont concentré leurs propres efforts dans le sud du pays.”

Ahmed Abu Doh a expliqué que la guerre avait conduit à la division du Yémen, l’un à Sanaa contrôlé par les Houthis, le second soutenu par les Emirats Arabes Unis à Aden. L’Arabie saoudite devait gérer la frontière nord avec l’Irak et le sud de Yémen, contrôlé par les Houthis.

Abu Doh a révélé que “les EAU se sont montrés plus rapides et plus décisifs dans la gestion de cette guerre; Abu Dhabi a retiré leurs forces de certaines régions du Yémen.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.