Emirates Fuites

Les souffrances d’un ancien détenu afghan dans les prisons des Émirats

Un ancien détenu afghan a raconté des détails choquants de ses expériences de détention arbitraire de trois ans dans les prisons des Émirats arabes unis, qu’il a décrites comme plus graves que les 13 années de détention dans la prison de Guantanamo.

Mawlawi Hamdullah Tarakhail a déclaré qu’il avait été arrêté six mois après la chute de l’émirat des Taliban en 2001 et transféré à la base de Bagram, puis à Guantanamo.

Tarakhail a ajouté dans une interview accordée à l’agence de l’anadolu :” J’ai fait face à de nombreuses prisons, mais la pire a été notre séjour aux EAU. On nous a dit à Guantanamo qu’on nous transférerait aux EAU, et on nous a brossé un tableau rose pour notre séjour de six mois aux EAU, alors nous avons accepté cette offre du ministère américain des Affaires étrangères. Mais dès que nous avons atterri aux EAU, les Américains nous ont libéré les mains et nous ont remis aux responsables des EAU.”

“On nous a mis dans une voiture et on nous a arraché nos vêtements. Nous avons été choqués car nous nous attendions à être traités comme des invités plutôt que comme des prisonniers. Plus tard, nous avons été transférés dans une prison des EAU. On nous a donné de nouveaux vêtements et on nous a forcés à aller dans une autre cellule. Nous étions nus et menottés, même pour des pauses de cinq minutes pour aller aux toilettes.” poursuit-il.

Tarakhail a souligné que “ce comportement s’est poursuivi pendant plus de deux mois. Lorsque les choses se sont aggravées  et que les prisonniers ont commencé à protester, nous avons été transférés dans un autre établissement avec des toilettes à l’intérieur de notre chambre. Nous y avons été gardés pendant près d’un an et demi.”

Il a ajouté: “après deux semaines de cette souffrance, je leur ai demandé de me renvoyer à Guantanamo ou dans tout autre pays, je ne veux pas rester aux Émirats. Nous jouissions de certains de nos droits humains, au moins, nous obtenions de la bonne nourriture et les médicaments dont nous avions besoin.”

Après un an et demi de mauvais traitements, il a été transféré dans une meilleure prison, a-t-il ajouté: «”e ne pense pas que les États-Unis aient demandé aux Émirats arabes unis de nous traiter avec cette humiliation et cette cruauté. Nous n’avons pas reçu de bonne nourriture, et je souffre toujours de maux de dos dus à l’emprisonnement, malgré la recommandation du médecin pour une intervention chirurgicale, sans réponse de leur part.”

Il a ajouté qu’après avoir contacté sa famille, une délégation officielle de Kaboul lui avait rendu visite avant leur libération, à l’exception d’un collègue que les Émirats ont gardé jusqu’à ce que sa santé et son état psychologique s’améliorent, afin de préserver sa réputation, a-t-il déclaré.

Tarakhail a conclu qu’il comptait de porter plainte contre les Etats-Unis et les Emirats, et même contre le gouvernement afghan.

Les forces américaines ont arrêté Tarakhail six mois après la chute du pouvoir du mouvement « Taliban » en Afghanistan, et après cela, il a passé 17 ans en détention à Bagram, Guantanamo et une prison émiratie.

Leave A Reply

Your email address will not be published.