Emirates Fuites

Libye: Les forces de Haftar, allié des EAU, tuent 14 enfants à Tripoli

Les milices du criminel de guerre libyen des Emirats arabes unis, Khalifa Hifter, ont perpétré un nouveau massacre au sud de Tripoli.

Deux frappes aériennes ont tué 14 enfants et fait au moins 10 blessés parmi les civils ces 72 dernières heures en Libye, a annoncé dimanche le gouvernement libyen reconnu par l’ONU.

Les forces gouvernementales ont précisé qu’un bombardement de l’Armée nationale libyenne (ANL), la puissante milice de Khalifa Haftar, sur un quartier résidentiel du sud de la capitale, Tripoli, avait tué dimanche cinq enfants et fait dix blessés. Un autre bombardement avait tué vendredi neuf autres enfants et deux femmes à Oum al-Aranib (sud).

Le porte-parole du gouvernement libyen (GNA), Mohamed Gannouno, a déclaré que les drones des Émirats arabes unis avaient bombardé un quartier résidentiel de la région d’Al-Sawani.

Le ministère de l’Intérieur du gouvernement a dénoncé le bombardement aérien qui visait les régions d’Al-Sawani et d’Um Al-Aranab, qu’il a qualifié de crime de guerre.

Le ministère des Transports du gouvernement libyen reconnu par l’ONU a annoncé dimanche dans un communiqué que l’aéroport international Mitiga de Tripoli sera rouvert le 12 décembre.

Il avait été fermé en septembre dernier après avoir été touché par des bombardements, tous les vols étant alors redirigés vers l’aéroport international de Misrata, situé à environ 200km à l’est de la capitale.

L’Armée nationale libyenne (ANL), la puissante milice dirigée par Khalifa Haftar, mène depuis avril 2019 une campagne militaire pour s’emparer de Tripoli et de renverser le gouvernement de Fayez Sarraj soutenu par l’ONU.

On compte des milliers de tués et de blessés, ainsi que plus de 120.000 déplacés.

Malgré les condamnations de l’ONU, les aéroports internationaux de Tripoli et de Misrata ont été pris pour cible à maintes reprises depuis le début du conflit armé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.