Emirates Fuites

Nouvelle campagne pour une enquête internationale sur les crimes des Émirats arabes unis au Yémen

Une campagne lancée par des milliers de Yéménites sous un hashtag: « Poursuivre en justice aux Émirats arabes unis est une revendication de Yéménites », a suscité de nombreuses interactions sur les sites de médias sociaux, notamment Twitter.

Les tweeters ont exigé que les Émirats arabes unis soient poursuivis pour crimes de guerre contre des civils au Yémen, tout en réaffirmant l’intention d’Abou Dhabi d’y retirer ses forces.

Les Émirats arabes unis sont l’un des membres-clés de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et engagée dans le conflit armé au Yémen depuis mars 2015.

Abou Dhabi a indiqué que le moment était venu de permettre de passer d’une logique « militaire », en cours depuis 2015, à une « stratégie de paix prioritaire » dans ce pays dévasté depuis 4 ans par la guerre.

« Nous avons un certain nombre de troupes qui sont réduites pour des raisons stratégiques à Hodeïda et pour des raisons tactiques » dans d’autres parties du Yémen, a confié à des journalistes un haut responsable émirati sous couvert de l’anonymat, lundi 8 juillet. « Cela a à voir essentiellement avec le fait de passer d’une stratégie militaire prioritaire à une stratégie de paix prioritaire », a-t-il précisé.

Le Wall Street Journal avait révélé que les Émirats arabes unis envisagent de retirer la quasi-totalité de leurs forces de la campagne menée par l’Arabie saoudite contre les Houthis au Yémen.

Selon le journal, ces dernières semaines, Abou Dhabi a commencé à retirer ses chars et ses hélicoptères d’attaque à l’extérieur du Yémen, selon des responsables occidentaux. Ils ont également retiré des centaines de soldats de la côte de la mer Rouge, y compris ceux de la ville côtière de Hodeidah, porte principale de l’aide humanitaire, ont indiqué des responsables.

Leave A Reply

Your email address will not be published.