Emirates Fuites

 Yémen: Le gouvernement officiel a repris Aden aux séparatistes soutenus par les EAU

Les forces du gouvernement au Yémen ont repris mercredi aux séparatistes le palais présidentiel et l’ensemble d’Aden, la grande ville du sud du pays en guerre, a annoncé le ministre de l’Information.

«Les officiers et les soldats de la garde présidentielle ont réussi à sécuriser de manière complète le palais de Maachiq et ses environs» à Aden, a écrit sur Twitter Mouammar al-Iryani, ajoutant que «l’armée nationale et les forces de sécurité exercent un contrôle total sur les districts» de la ville.

«L’armée nationale et les forces de sécurité exercent un contrôle total sur les districts » de la ville portuaire, a-t-il ajouté.

Les combats entre pouvoir et séparatistes avaient éclaté le 7 août à Aden, avant de se déplacer dans la province voisine d’Abyan, puis dans celle de Chabwa, plus au nord.

Le premier ministre, Mouïn Abdel Malek, a estimé que ce qu’il a qualifié de « retour de l’Etat » à Aden constituait « une victoire pour l’ensemble du peuple yéménite ». Il a indiqué avoir ordonné de « protéger les biens publics et privés et d’y empêcher tout désordre ».

« Cette victoire n’aurait pas pu être possible sans la volonté sincère et la solidarité des hommes des provinces du sud et sans le soutien de nos frères de la coalition » menée par l’Arabie saoudite, a poursuivi le ministre.

Un responsable des services de sécurité a fait état d’affrontements armés entre forces du gouvernement et séparatistes du Sud.

Plus tôt dans la journée, des responsables des services de sécurité ont indiqué que les forces loyalistes avaient repris la province méridionale d’Abyane qui était passée la semaine dernière sous contrôle des séparatistes sudistes.

Les séparatistes avaient pris le 20 août le contrôle de deux QG des forces de sécurité à Abyane. Le premier, appartenant aux forces spéciales, est situé à Zinjibar, chef-lieu de la province, et le second, abritant des unités de la police militaire, se trouvant à mi chemin entre cette ville et Aden.

Selon les sources de sécurité, le succès des forces gouvernementales a été favorisé par l’arrivée d’importants renforts.

Les forces séparatistes du Conseil de transition du sud (STC) se sont repliées sur la route reliant Zinjibar à la ville d’Aden après des affrontements ayant fait un nombre indéterminé de morts et de blessés, selon les sources de sécurité.

Le même scénario s’était produit samedi dans la province de Chabwa où les séparatistes se sont retirés face à une poussée des forces du gouvernement.

Le gouvernement a établi à Aden son siège provisoire depuis la conquête de la capitale par les rebelles Houthis.

Venus de leur fief du Nord, les rebelles Houthis se sont emparés de larges pans du territoire à la faveur d’une offensive déclenchée en 2014. Une coalition militaire commandée par l’Arabie saoudite voisine est intervenue en 2015 pour soutenir le gouvernement Hadi face à ces rebelles.

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.