Emirates Fuites

Dubaï: Le tourisme est en baisse de 76% en février

Les données officielles ont montré une baisse du tourisme dans l’émirat de Dubaï – première destination touristique des Émirats – en février dernier, de 75,8% sur une base annuelle.

Selon les statistiques du Département du marketing du tourisme et du commerce de Dubaï, le nombre de touristes entrants a atteint 358 mille et 500 visiteurs, contre un million et 480 mille visiteurs sur une base annuelle.

Selon les données, l’Inde était la plus grande source de touristes à Dubaï en février, suivie du Royaume-Uni, de la Russie, de la France et de l’Égypte.

Le secteur du tourisme, très important pour l’émirat, a subi un coup dur en raison des restrictions strictes imposées par Dubaï à l’entrée des étrangers, avant de recommencer à recevoir des touristes à partir du 7 juillet, dans un contexte de lente reprise en raison de la pandémie.

Selon les données, le nombre de tourisme a diminué de 75,2% à 810,2 mille touristes au cours des deux premiers mois de cette année, contre 3 millions 270 mille dans la même période de 2020.

Le nombre de visiteurs étrangers à Dubaï a diminué de 64% en 2020 pour s’établir à 5,51 millions de visiteurs, contre 16,73 millions de visiteurs l’année précédente.

Avant Corona, Dubaï (la destination touristique la plus célèbre des Emirats) représentait 67% du nombre de touristes dans le pays, tandis que la part de la capitale (Abu Dhabi) est de 18% et le reste est réparti entre les reste des Emirats.

L’émirat de Dubaï a annoncé un budget prévoyant une baisse des dépenses pour 2021 en raison des effets de la pandémie de Covid-19, notamment sur les secteurs clés du tourisme et des services.

Dans un communiqué, le gouvernement de Dubaï, membre de la fédération des Emirats arabes unis, a indiqué que le budget 2021 atteindra 57,1 milliards de dirhams, soit quelque 12,7 milliards d’euros, contre un budget de 14,8 milliards d’euros pour l’année 2020. Le gouvernement prévoit un déficit d’environ 1,1 milliard d’euros en 2021 contre 574 millions d’euros en 2020.

Affectée par la pandémie, l’économie de Dubaï qui avait fermé ses frontières pendant plusieurs mois, s’est contractée de 10,8% au premier semestre 2020. Pour l’ensemble de l’année, le gouvernement prévoit 6,2% de contraction et une croissance de 4% en 2021. Le nouveau budget « mobilise toutes les ressources pour faire face à la crise et renouer avec la croissance », ont souligné les autorités dans leur communiqué.

Pilier de l’économie de Dubaï, le tourisme et le transport aérien ont notamment été frappés de plein fouet par la crise sanitaire. Dubaï, qui a accueilli plus de 16 millions de visiteurs en 2019, tablait sur 20 millions de touristes en 2020 avant une réduction drastique des arrivées. Le report d’un an de l’Expo 2020 Dubaï, qui devait débuter en octobre, a également affecté l’économie locale alors que le gouvernement espérait qu’elle attirerait des millions de touristes.

Les mesures de confinement et le tarissement du flux des touristes a fait reculer de 20,2% le secteur hôtelier et de 10,6% ceux du transport et de la logistique. Emirates, première compagnie aérienne du Moyen-Orient et fleuron de l’économie locale, est tombée dans le rouge pour la première fois en trois décennies, enregistrant des pertes semestrielles de 3,4 milliards de dollars (2,8 milliards d’euros). Dubaï connaît actuellement les prémices d’une reprise d’activité alors que les cas de contamination dans l’ensemble de la fédération ont dépassé les 200.000, dont 655 décès.

Leave A Reply

Your email address will not be published.