Emirates Fuites

Le philosophe allemand Habermas refuse le prix Zayed du livre des Émirats arabes unis

L’éminent philosophe allemand Juergen Habermas a déclaré dimanche qu’il n’accepterait pas un prix littéraire très prestigieux des Émirats arabes unis.

L’homme de 91 ans, qui est considéré comme le plus éminent philosophe contemporain d’Allemagne, a déclaré au site d’information allemand Spiegel Online : « J’ai déclaré que j’étais prêt à accepter le prix du livre Sheikh Zayed de cette année. C’était une mauvaise décision, que je corrige par la présente ».

Dans la déclaration que son éditeur Suhrkamp Verlag a transmise au Spiegel Online, Habermas a ajouté : « Je n’ai pas suffisamment mis en évidence le lien très étroit entre l’institution qui décerne ces prix à Abu Dhabi et le système politique existant là-bas. »

Sur la page d’accueil du prix Zayed du livre, on peut lire que Habermas a été nommé « personnalité culturelle de l’année’ 2021 en reconnaissance d’une longue carrière qui s’étend sur plus d’un demi-siècle ».

Le site indique que les lauréats de chacune des huit catégories du prix reçoivent un prix de 750 000 dirhams émiratis (204 200 dollars).

Des écrivains et intellectuels arabes ont annoncé le boycott des prix et forums locaux et internationaux parrainés par le régime émirati en réponse à la normalisation des relations avec Israël.

La Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) a salué les intellectuels, innovateurs et écrivains arabes qui ont pris de nombreuses positions honorables contre la normalisation et rejeté la trahison du régime émirati envers la cause palestinienne et les peuples de la région arabe.

Ces positions comprenaient un engagement à boycotter toutes les activités et tous les événements financés par le régime autoritaire émirati ou par l’une de ses institutions officielles et à retirer leur participation à de nombreux prix parrainés par le régime, notamment le prix international de la fiction arabe, le prix Sheikh Zayed et d’autres.

En août dernier, après la signature de l’accord entre les Émirats arabes unis et Israël, plusieurs anciens lauréats, présidents, membres du jury et anciens membres du conseil d’administration ont annoncé la création du prix international de la fiction arabe Booker.

Un groupe d’écrivains et de créateurs arabes a pris l’initiative d’être un point de repère de la culture arabe mondiale pour leur boycott de ce prix après qu’il ait été financé par des organismes officiels émiratis tels que le département de la culture et du tourisme – Abu Dhabi et la Foire du livre d’Abu Dhabi.

Par la suite, le conseil d’administration du prix a annoncé son engagement à rechercher diverses sources de financement – non gouvernementales – pour le prix afin de préserver son indépendance et sa crédibilité.

La campagne a appelé les nominés de la liste restreinte du prix à annoncer leur retrait immédiat, saluant tous les efforts déployés pour préserver l’indépendance des prix arabes face à l’hégémonie de gouvernements autoritaires et en déliquescence.

La Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) a appelé tous les intellectuels et écrivains arabes à adhérer à l’appel de la société civile, qui comprend les partis, syndicats et cadres arabes en général et palestiniens en particulier, qui appelle au boycott de tous les forums et activités parrainés par le régime des EAU, et au boycott des entreprises et banques des EAU ou des institutions arabes ou internationales dont il est prouvé qu’elles sont impliquées dans la mise en œuvre des dispositions de l’accord de la honte entre le régime des EAU et Israël.

Leave A Reply

Your email address will not be published.