Emirates Fuites

Le premier vol provenant d’Abu Dhabi a atterri en Israël

Le premier vol en provenance d’Abu Dhabi a atterri mardi en Israël, avec à son bord l’ambassadeur des Emirats arabes unis en Israël. Une cérémonie avec l’intervention des principaux officiels a ensuite eu lieu à l’aéroport Ben Gourion.

Tony Douglas, le Pdg d’Ethiad Airways a déclaré ne jamais avoir reçu d’accueil plus chaleureux ailleurs dans le monde qu’en Israël.

« Il s’agit là d’une occasion exceptionnelle de rapprocher la capitale des Emirats avec Israël et de donner l’occasion aux citoyens de voyager entre les deux pays grâce à cette nouvelle ligne aérienne. L’hospitalité est incroyable à Abu Dhabi et nous vous attendons aux Emirats », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur des Emirats arabes unis en Israël, Mohamed Mahmoud Fateh Ali Al Kahdja a ensuite pris la parole.

« Aujourd’hui nous célébrons le vol inaugural de notre capitale depuis la signature des accords d’Abraham, une nouvelle ère de coopération dynamique s’ouvre à nous, ce qui nous permet de promouvoir les échanges culturels et touristiques, » a-t-il affirmé.

« Nous avons des opportunités illimitées entre nos pays en matière de technologie et d’éducation notamment, mais elles ne peuvent être mises à profit uniquement si nous pouvons rapprocher les peuples via les voyages. Cette ligne est une véritable passerelle aérienne, nous voulons construire une paix chaleureuse entre nos deux pays, » a-t-il poursuivi.

Les Émirats arabes unis vont créer un fonds d’investissement de 10 milliards de dollars destiné à des secteurs stratégiques de l’économie israélienne, un an après avoir signé un accord de normalisation de leurs relations.

C’est un appel téléphonique “constructif” entre le prince héritier d’Abou Dhabi, cheikh Mohammed ben Zayed, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui aurait mené les Émirats arabes unis à cette décision de créer un fonds d’investissement, d’après l’agence de presse officielle émiratie WAM.

Doté de 10 milliards de dollars (environ 8,3 milliards d’euros), il servira à investir “en Israël et aux côtés d’Israël, dans des secteurs tels que la production d’énergie, l’eau, l’espace, la santé et l’agro-technologie”, précise WAM.

Les deux pays ont signé l’année dernière un accord de normalisation de leurs relations, sous l’égide du président américain d’alors Donald Trump. L’accord a fait des Émirats le troisième État arabe à établir des relations avec Israël, après l’Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994. Bahreïn, le Maroc et le Soudan ont par la suite conclu des accords similaires négociés par les États-Unis avec l’État hébreu.

Le fonds “vise à soutenir les relations économiques entre les deux économies prospères de la région, débloquant des opportunités d’investissements et de partenariat”, a indiqué WAM. Il est noté que “ces fonds proviendront des secteurs privé et gouvernemental”.

L’annonce intervient alors que Benjamin Netanyahu a été forcé jeudi de reporter sa première visite officielle aux Emirats arabes unis en raison d’un « différend » avec la Jordanie concernant le survol de son espace aérien, selon son bureau. Mais il a dit avoir convenu avec cheikh Mohammed ben Zayed de le rencontrer « très bientôt ».

Benjamin Netanyahu avait également indiqué plus tôt que les Émirats arabes unis allaient investir 10 milliards de dollars en Israël.

Leave A Reply

Your email address will not be published.