Emirates Fuites

Libye : Un marchand d’armes maltais accusé de violer l’embargo sur les armes

Un marchand d’armes maltais a été accusé d’avoir violé l’interdiction imposée par l’Union européenne (UE) sur les ventes d’armes à la Libye, ont rapporté samedi les médias du pays insulaire.

James Fenech, 41 ans, aurait utilisé deux navires militaires pour transporter des entrepreneurs privés hors de la Libye, déchirée par la guerre, sans en informer les autorités, selon le journal « Times of Malta ».

Fenech et quatre autres hommes ont été inculpés par un tribunal de La Valette, la capitale maltaise, pour avoir violé les sanctions vendredi et, selon l’accusation, il avait passé un accord avec une société émiratie pour transporter du personnel à destination et en provenance de la Libye.

« Un mystérieux bateau immatriculé à Malte trouvé dans le port de Zwetina, en Libye, à quelque 150 kilomètres au sud de Benghazi, en août dernier avait soulevé des soupçons qu’il fût utilisé pour infiltrer des personnes à l’intérieur et à l’extérieur du pays, ce qui a incité les autorités libyennes à lancer une enquête « , a indiqué le journal.

L’enquête recherche également un éventuel blanchiment d’argent, ont annoncé samedi les autorités policières, et une demande de gel des avoirs liés à Fenech a été acceptée par les tribunaux de Malte.

Le Gouvernement d’entente nationale (GNA) reconnu par l’ONU, est attaqué par les forces du général à la retraite, Khalifa Haftar depuis avril 2019, causant au moins 1 000 morts dans les violences.

Haftar a lancé l’opération « Tempête de la paix » le 26 mars 2020, dans une dernière initiative visant à capturer la capitale.

Le GNA a annoncé le 13 avril que ses forces avaient réussi à déloger les milices Haftar d’au moins huit provinces, libérant une zone de 3 000 kilomètres carrés des forces du chef de guerre.

Depuis l’éviction du dirigeant de longue date de la Libye, Mouammar Kadhafi, en 2011, deux sièges de pouvoir ont vu le jour en Libye: Haftar dans l’est de la Libye – soutenu par l’Égypte et les Émirats arabes unis – et le GNA à Tripoli.

A.A

Leave A Reply

Your email address will not be published.