Emirates Fuites

Des responsables des EAU accusés de crimes de guerre au Yémen

Le groupe d’experts sur le Yémen créé en 2017 par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies (CDH) a accusé dans un nouveau rapport les Emirates Arabes Unis de commettre des crimes de guerre au Yémen.

Le rapport des experts missionnés par l’ONU constate que les gouvernements du Yémen, de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis, ainsi que les rebelles houthis contre lesquels ils luttent, ont joui d’une «absence généralisée de responsabilité» en ce qui concerne les violations du droit international humanitaire et des droits de l’Homme.

Le groupe d’experts a mené plus de 600 entretiens avec des victimes et des témoins.

Le groupe des experts de l’ONU dénonce les attaques et tirs aériens qui visent de manière indiscriminée les populations civiles, l’utilisation de la famine comme arme de guerre, la torture, les viols, les détentions arbitraires, les disparitions forcées, le recrutement d’enfants de moins de 15 ans…

Les experts de l’ONU demandent aussi à la communauté internationale de s’abstenir de fournir des armes susceptibles d’être utilisées dans le conflit.

Ce groupe d’experts a identifié les « personnes susceptibles d’être responsables de crimes internationaux et a transmis ces noms », qui restent confidentiels, à la haut-commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet.

Depuis 2014, cette guerre a fait des dizaines de milliers de morts dont de nombreux civils, d’après des organisations non gouvernementales (ONG). Elle a plongé le pays – le plus pauvre de la péninsule Arabique – dans la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU.

Leave A Reply

Your email address will not be published.