موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Un accord militaire d’un demi milliard de dollars entre les Emirats Arabes Unis et la France

158

Un site français a révélé les détails d’un accord d’une valeur totale de près de 500 millions d’euros entre les Émirats arabes unis et la France concernant l’attribution de trois contrats à Dassault Aviation, Thales et MBDA, lors du salon Dubaï Air Show.

Le site français « Opex 360 » spécialisé dans la sécurité et la défense a révélé que la modernisation des Mirage 2000-9 de la Force aérienne émirati va enfin pouvoir commencer après l’attribution de trois contrats d’une valeur totale de près de 500 millions d’euros à Dassault Aviation, Thales et MBDA, lors du salon Dubaï Air Show.

Ce contrat éloigne la perspective d’une éventuelle vente de Rafale aux Émirats, dont il est question depuis maintenant plus de dix ans, étant donné que l’une des conditions posées était la reprise des Mirage 2000-9 par la France.

L’essentiel de cette modernisation reposera sur Dassault Aviation, qui s’est donc vu octroyer un contrat de 418 millions d’euros. Quant à Thales et MBDA, ils ont respectivement obtenu des contrats de 58 millions et de 23 millions d’euros dans le cadre de cette modernisation des Mirage 2000-9 émiratis.

Un partenariat entre le Conseil économique de Tawazun et la Direction générale de l’armement [DGA], représentée par son directeur du développement international, à savoir l’ingénieur de l’armement [IGA] Thierry Carlier a également été signé.

Ce partenariat consistera à mettre en place un “comité de pilotage commun chargé de favoriser la coopération dans les domaines de la recherche et du développement”, indique l’agence de presse émiratie WAM.

“ Le comité de pilotage mixte renforcera encore la coopération entre nos deux pays dans le secteur de la défense, pilier essentiel de notre relations stratégiques. Avec cette coopération, la DGA réafffirme son engagement à identifier de nouvelles opportunités avec Tawazun”. a fait valoir l’IGA Carlier.

Les trois industriels français impliqués dans la modernisation des Mirage 2000-9 ont également signé des accords de coopération avec Tawazun.

Ainsi, Dassault Aviation va créer aux Émirats un centre d’essais en vol, qui “jouera un rôle central dans la mise en place des futurs programmes d’essais en vol dans la région, afin de soutenir l’intégration et le développement du secteur de la défense”, a-t-il été expliqué.

De son côté, MBDA s’est engagé à créer un centre d’ingénierie qui, “agissant en tant qu’autorité de conception pour les systèmes de missiles aux EAU”.

 Enfin, Thales, via sa filiale Thales Emarat, a conclu un accord portant sur un “centre d’excellence pour les systèmes critiques tels que les radars, les communications radio et diverses technologies de défense “, l’objectif étant d’encourager les partenariats locaux, avec notamment le groupe émirati EDGE, récemment créé en vue de doter les Émirats d’une “ capacité souveraine” dans le domaine de l’armement.

En juin dernier, les médias français ont révélé que le gouvernement français avait vendu deux corvettes aux Emirats pour 750 millions d’euros.

Le contrat a été signé très discrètement le 25 mars à Abu Dhabi. Ces bâtiments sont destinés à des missions de surveillance, de lutte contre la piraterie ou contre les sous-marins.

Ce contrat vient d’être conclu par Naval Group en pleine polémique sur les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis, engagés dans le conflit au Yémen.