موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

EAU: Des efforts pour contrôler les médias en Égypte

84

Le régime des Émirats arabes unis continue de jouer un rôle moteur en Égypte depuis qu’il avait soutenu le coup d’État militaire au pays en 2013.

Les Émirats arabes unis ont cherché à contrôler les différentes chaînes et institutions audiovisuelles en Égypte .

Le « Dubai Press Club » a tenu lundi, au Caire, une réunion avec le président du Syndicat des journalistes égyptiens, Diaa Rashwan accompagné de membres du syndicat et de rédacteurs en chef de journaux gouvernementaux et privés et en présence de la directrice du club, Maitha Bu Humaid, et de plusieurs représentants de médias émiratis.

Des sources égyptienne ont déclaré au journal « Alarabi aljadid”, que « la visite de la délégation des EAU au siège du Syndicat des journalistes au Caire, reflète le fait que Abou Dhabi a parfait sa mainmise sur les médias grâce à une série de rachats agressifs de chaînes satellitaires et d’institutions de médias égyptiennes.”

Les sources ont souligné que la délégation du « Dubai Press Club » qui comprenait 22 personnes, dont deux ministres du gouvernement émirien, a été accueillie dans les restaurants les plus prestigieux du Caire, malgré la situation financière difficile du syndicat.

Selon la même source, l’objectif de la visite « fermée » est d’utiliser les cinquième et sixième étages du bâtiment syndical, composé de huit étages.

Les Emirats arabes unis ont installé un centre de formation au septième étage du syndicat, qui a été inauguré l’année dernière l’ancien dans le but ‘organiser des cours de formation pour les journalistes.

Le centre qui a été ouvert en février,  comprend un studio de formation aux médias audiovisuels, inspecté par Sheikh Sultan Al Qasimi, souverain de Sharjah.

Les sources ont ajouté que les EAU avaient investi des millions de dollars pour renforcer ses médias en Egypte ces dernières années, et financer des sites d’informations afin de contrôler l’opinion publique égyptienne.

Mohamed Saad Abdel-Hafiz, membre du Conseil du Syndicat des journalistes égyptiens, a insisté sur l’importance des liberté des médias arabes..

Le trésorier du syndicat, Hisham Younis, a appelé à un débat sur la dimension économique de l’industrie de la presse, car le financement en Egypte provient de l’étranger .

Le président d’Akhbar Al-Yum, un journaliste proche de régime, a déclaré qu’il était nécessaire d’unifier le discours, affirmant que le déclin de la profession de journaliste est dû au niveau faibles de journalistes.

EAU dominent également le marché immobilier par le biais de Emaar Development, qui contrôle plusieurs projets dans des zones stratégiques en Égypte.

Abou Dhabi est accusé d’empiéter sur le secteur de la santé en Égypte en achetant un grand nombre d’hôpitaux et de laboratoires privés.