موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

 Un riche financier malaisien accusé de crimes trouve refuge aux Emirates arabes unis

80

Les EAU sont devenus un refuge pour les corrompus et les fugitifs dans leurs pays ces dernières années.

Le journal local de Malaisie, Malaysia Kiny, a rapporté que le riche financier malaisien Tek Joe, accusé d’avoir gaspillé des milliards de dollars d’un fonds souverain malaisien, aurait reçu l’asile politique aux Émirats arabes unis.

Mercredi, la justice américaine a annoncé que le financier malaisien Low Taek Jho, soupçonné d’être le cerveau de la fraude et poursuivi en Malaisie et aux Etats-Unis, avait accepté un accord négocié dans le volet américain prévoyant la confiscation de 700 millions de dollars d’actifs, dont un hôtel à Beverly Hills et un jet privé. La Malaisie compte réclamer aux Etats-Unis la remise de ces actifs.

1MDB est un fonds d’investissement créé par l’ex-Premier ministre malaisien Najib Razak dans le but de servir le développement de ce pays à travers des partenariats mondiaux et des investissements directs étrangers.

Cependant, il est devenu le centre d’un scandale de blanchiment d’argent, causant des pertes allant jusqu’à 3,7 milliards de dollars et menant à des enquêtes dans plusieurs pays comme les États-Unis, la Suisse, Singapour, la Malaisie et la Chine.

L’ex-Premier ministre Najib est accusé d’avoir accepté un pot-de-vin de 42 millions de ringgit (10,5 millions de dollars) et de trois autres délits d’abus de confiance dans ses anciens postes de Premier ministre et de ministre des Finances. Il encourt jusqu’à 20 ans de prison pour chaque chef d’inculpation. Le procès de l’ex-Premier ministre malaisien Najib Razak devrait avoir lieu début février 2019.

Le chef de la police malaisienne a accusé des parties de protéger Jo Lu. Il a affirmé que son arrestation demandait de la patience et pouvait prendre du temps. Il a réaffirmé pour la deuxième fois qu’il savait où il se trouvait et l’a invité à retourner dans son pays s’il était convaincu qu’il n’était pas coupable et qu’il n’avait pas commis un crime.

Le New York Times, dans un rapport sur la migration des millionnaires, a révélé que 5 000 millionnaires ont fui vers les Émirats arabes unis.

Les EAU sont devenus un refuge pour des leaders des contre-révolutions, notamment Mohammed Dahlan.

Bouchra Al-Assad, la soeur du président syrien Bashar al-Assad, s’est installée dans l’émirat de Dubaï, où elle jouit de la protection de la famille régnante Al-Maktoum, avec ses cinq enfants, qu’elle a inscrits dans une école.

Les EAU ont également accueilli l’ancien Premier ministre égyptien Ahmed Shafiq, qui s’est enfui aux EAU en juin 2012.

Les Emirats arabes unis abritent également un certain nombre de symboles de régime du Mouammar Kadhafi, dont le ministre de la Planification à l’époque Kadhafi, Mahmoud Jibril, et Abdulmajeed Maliqta, l’un des symboles importants de la coalition des forces nationales dirigée par Jibril, frère d’Osman Mleqta, commandant des Brigades Qaaaa.

L’ancien dirigeant militaire pakistanais Pervez Musharraf, poursuivi pour haute trahison dans son pays, a quitté Pakistan pour Dubaï pour des soins médicaux, promettant de revenir ensuite affronter ses juges.