موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Un site britannique critique la discrimination envers les femmes aux EAU

63

Le site britannique Middle East Eye a critiqué la discrimination et les inégalités entre hommes et femmes aux Émirats arabes unis.

Middle East Eye a souligné la fuite de la princesse Haya Bint Al-Hussein, sixième épouse de l’émir de Dubaï Mohammed Ben Rachid Al-Maktoum, qui a trouvé refuge à Londres. Avant elle, deux princesses de la famille avaient tenté de refaire leur vie à l’étranger.

Selon le site Internet, sa fuite met reflète les mauvais traitements dont seraient victimes les femmes de la famille royale des Émirats arabes unis.

« Cheikh Mohammed a créé en 2015 le Conseil des Émirats arabes unis pour l’égalité des sexes, pour renforcer le pouvoir des femmes», a déclaré le site Web.

«Selon le gouvernement des Émirats arabes unis, le Conseil a été créé pour promouvoir l’environnement de travail en offrant des chances égales aux femmes dans le secteur public et en renforçant les efforts de divers organismes gouvernementaux dans la promotion de rôle des femmes partenaires clés dans la construction de l’avenir de l’État ».

«Tout cela a l’air génial, mais en janvier dernier, un prix visant à encourager la présence des femmes au sein des ministères a récompensé 4 hommes. »

Dans le cadre du programme EAU Vision 2021, les EAU ont également annoncé qu’ils «visent à devenir l’un des 25 plus grands pays au monde qui parviennent à réaliser l’égalité des sexes» d’ici à 2021.

Dans un nouvel article d’opinion, Hiba Ziadin, chercheuse au Moyen-Orient à Human Rights Watch, estime que les femmes sont également victimes de discrimination dans les affaires de divorce.

Les femmes continuaient de subir des discriminations dans la législation et dans la pratique, notamment en matière de mariage, de divorce, d’héritage et de garde des enfants. Elles n’étaient pas suffisamment protégées contre les violences sexuelles et les violences au sein du foyer.

«De nombreuses mères des EAU ont perdu la garde de leurs enfants après le divorce», a-t-elle déclaré.

Il est clair que les travailleuses migrantes aux EAU sont confrontées à d’autres types de violations, allant des salaires impayés aux journées de travail excessivement longues, en passant par la violence physique et sexuelle.

Les EAU sont un État policier dans lequel tout le monde est surveillé et où la liberté d’expression et d’autres droits de l’homme fondamentaux sont menacés.

Il ne fait aucun doute que l’Occident tient à soutenir l’image moderne et sophistiquée des Emirats pour justifier la  coopération militaire avec eux.

Mohammed bin Rashid a célébré une nouvelle décision d’allouer 50% des sièges du Conseil national fédéral aux EAU aux femmes. « Les femmes sont la moitié de la société et méritent d’être représenter « , a-t-il déclaré sur Twitter.

Selon un journal américain, le sort des femmes de la famille du gouverneur lui-même montre que la moitié ne signifie pas l’égalité pour un état de violations graves comme les Émirats arabes unis.