موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Institution européenne: un site émirati lancé pour “ternir » l’image des communautés musulmanes en Europe

82

Le microscope européen sur le Moyen-Orient “Euroscope”, une institution européenne, a révélé que les Emirats arabes unis ont lancé un site Web pour ternir l’image des communautés musulmanes en Europe.

Euroscope a déclaré que le site s’appelait « European Eye on Radicalization » et était géré directement par Ali Rashid Al Nuaimi, l’un des dirigeants des forces de sécurité et de renseignement des Émirats arabes unis et un proche du prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed bin Zayed et par le saoudien Kamel al-Khoti, connu pour sa hostilité à l’égard des groupes islamiques non wahhabites et les communautés musulmanes en Europe.

L’institution a ajouté que La directrice éditoriale du site est l’écrivaine italienne de droite Sarah Berzuskiewicz, doctorante à l’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan et  chercheuse invitée à l’Université George Washington.

Elle a également  souligné que le budget consacré au site web dépasse 1,3 million d’euros par an (1,44 million de dollars).

D’autre part, un professeur italien a révélé à Euroscope que la direction de site émirati lui proposait un salaire mensuel de 7 000 euros pour la rédaction d’un article hebdomadaire « attaquant l’islam » et les communautés musulmanes en Europe.

En juin dernier, Emirates Lakes a révélé que des mercenaires ont été employés par Abou Dhabi pour ternir l’image des  communautés arabes et islamiques en Autriche et dans d’autres pays européens.

Les Emirats arabes unis financent des sites Web et des pages telles que « Ici, c’est l’autriche » et « pour que la connaissance soit complète « , qui publient des articles de presse extrêmement choquants sur les communautés arabes et islamiques d’Autriche et d’Europe.

Ces sites accusent des associations musulmanes européennes de travailler avec des organisations turques.

« Nous ne pouvons pas permettre à quiconque de visiter les mosquées et faire des discours, il doit y avoir une permission », a déclaré le ministre de la Tolérance des Émirats arabes unis, Nahyan Mubarak Al Nahyan.

Depuis 2011, les EAU ont renforcé leur contrôle sur les mosquées, ont dépensé des milliards pour marginaliser le rôle de l’islam politique et ont placé 83 institutions islamiques sur la liste des organisations « terroristes ».

Cependant, Abou Dhabi a soutenu des institutions « islamiques » de la « contre-révolution” du printemps arabe, tel que l’organisation « Des croyants sans frontières », ainsi que des personnalités « mystiques » ou des prédicateurs comme le  Cheikh égyptien Ali Gomaa, et l’écrivain syrien Mohammed Shahrour.