Emirates Fuites

La compagnie israélienne Delek vend sa part du champ gazier à la compagnie émiratie Mubadala

23

La compagnie israélienne, Delek Drilling a annoncé avoir cédé sa part dans le champ de gaz naturel de Tamar en Méditerranée à la société émiratie Mubadala, pour une valeur totale de 1,02 milliard de dollars.

Delek a indiqué dans un communiqué, paru ce jeudi, que sa part du champ gazier de Tamar s’élève à 22 %, les procédures de vente complète devant être achevées dans les deux prochains mois, de sorte que Mubadala prenne la place de l’entreprise israélienne dans le champ gazier.

“L’accord signé aujourd’hui représente une double victoire pour nous, et nous avons franchi une étape majeure dans l’approfondissement de nos activités régionales”, a déclaré Yossi Abu, le président-directeur général de Delek.

Abu a décrit la transaction comme étant un “énorme accord avec une entreprise des Émirats, à côté de nos activités d’exportation de gaz vers l’Égypte et la Jordanie… C’est exactement ainsi qu’un nouveau Moyen-Orient est construit grâce à des actions sur le terrain”.

Jusqu’à 11 h 00 GMT, la compagnie émiratie Mubadala n’avait encore émis aucun commentaire concernant ce qui a été annoncé par la société israélienne.

Delek détient une part de 45,3 % dans un autre champ israélien en Méditerranée, il s’agit du champ gazier Leviathan, qui est l’un des plus grands gisements de gaz découverts par les pays méditerranéens.

Après la normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et Israël en septembre 2020, sous l’égide des États-Unis, la cadence du partenariat économique s’est accélérée entre les deux pays qui ont conclu des dizaines d’accords commerciaux, financiers et douaniers.

AA