Emirates Fuites

Échanges commerciaux avec Israël : Les Émirats arabes unis en tête de liste

16

Les données établies par le Bureau central des statistiques israélien ont révélé une croissance remarquable du volume d’échanges commerciaux entre Israël et un groupe de pays arabo-musulmans, avec les Émirats arabes unis en tête de liste, où la période entre janvier et juillet 2021 a connu un volume d’échanges commerciaux atteignant 613,9 millions de dollars, alors qu’il n’a pas dépassé 50,8 millions de dollars au cours de la même période en 2020.

Le Conseil des affaires Israël/Émirats s’attend à ce que la valeur d’échanges commerciaux entre les deux pays atteigne un milliard de dollars pour l’ensemble de 2021 et dépassera trois milliards de dollars d’ici trois ans.

La Jordanie se situe en deuxième position, après les Émirats arabes unis,  avec un volume d’échanges de 224,2 millions de dollars en 2021, par rapport à la même période en 2020 où elle a enregistré 136,2 millions de dollars, tandis que l’Égypte s’est classée en troisième position avec un volume d’échanges de 122,4 millions de dollars en 2021, par rapport à l’année précédente où il n’a pas dépassé 92 millions de dollars.

Le Maroc vient en quatrième position, avec un volume d’échanges commerciaux de 20,8 millions de dollars au cours de cette année, alors qu’il n’avait pas dépassé 14,9 millions de dollars l’année précédente, suivi de Bahreïn, qui s’est classé en cinquième position, avec un volume d’échanges commerciaux atteignant 300 000 dollars en 2021, tandis qu’il n’avait aucun échange commercial avec Israël en 2020.

Ces statistiques sont établies environ un an après qu’Israël avait signé un ensemble d’accords de normalisation avec les pays arabo-musulmans, dans le cadre de ce qu’on appelle “les Accords d’Abraham” avec la bénédiction de l’administration américaine précédente. Selon le journal “The Jerusalem Post“, le volume d’échanges commerciaux entre Israël et les Émirats arabes unis a dépassé les 570 millions de dollars, un an après la normalisation.

Les Émirats arabes unis ont été le premier pays du Golfe à signer un accord de normalisation des relations avec Israël, avant que Bahreïn, le Maroc et le Soudan lui emboîtent le pas.

Des données antérieures du Bureau central des statistiques israélien ont montré un accroissement des importations de produits marocains à Tel-Aviv, de près de 27%, par rapport au niveau enregistré en 2018.