Emirates Fuites

Dubaï compte sur Expo 2022 pour sortir de la crise

17

Le site de l’Expo 2020 ouvrira ses portes dans un an. L’Exposition universelle à Dubaï sera la première à se dérouler au Moyen-Orient. Elle devrait contribuer à hauteur de plus de 33 milliards de dollars à l’économie émiratie.

Les organisateurs espèrent attirer près de 12 millions de visiteurs étrangers.

Les secteurs du tourisme, de l’immobilier et du commerce de Dubaï sont en baisse.

Les transactions immobilières ont chuté de 21,5% l’année dernière, alors que le nombre annuel de visiteurs n’a pas réalisé le saut habituel par rapport à l’année précédente et s’est maintenu au niveau de 16 millions.

Parmi les quelque 190 pays participant à cet événement, près d’une centaine ont choisi de construire leur propre pavillon. Les travaux de construction majeurs sont déjà terminés et le projet a récemment franchi une étape importante.

En septembre, environ 800 experts de la construction se sont réunis pour une mission unique : mettre en place la dernière pièce du dôme Al Wasl, l’épicentre de l’Expo 2020. Un treillis en acier bombé de 130 mètres de large et plus de 67 mètres de haut.

Le Front national pour le salut du Yémen a appelé les organisations, institutions, pays et organismes internationaux participant à Expo2020 pour à boycotter l’événement et retirer l’organisation de Dubaï.

Le Front se rendra également à l’Organisation mondiale du commerce à Genève pour exiger le boycott de l’Expo de Dubai, impliqué dans des crimes de guerre au Yémen.

Des internautes arabes ont lancé une campagne sur Twitter, appelant au boycott de l’Expo internationale 2020 prévue dans l’émirat de Dubaï pour protester contre les crimes commis par les Émirats arabes unis.

Les internautes ont dénoncé l’organisation des EAU des congrès et des expositions internationales à un moment où des crimes et des violations sont commis contre des civils au Yémen, en Libye et dans d’autres pays arabes.

Ils ont également évoqué, sous le hashtag #Boycott-Expo-Dubai 2020, les violations des droits de l’homme, notamment la détention de centaines de militants et de dissidents pour leurs revendications en matière de réforme et de libertés.

L’ancien attaché de presse de la présidence yéménite, Mukhtar al-Rahbi, a appelé les internautes à participer massivement à cette campagne dans le but de mettre un terme aux crimes des EAU au Yémen.

La Campagne internationale pour le boycott des Emirats Arabes Unis a appelé à retirer l’organisation d’Expo 2020 de Abou Dhabi en raison de son bilan en matière de droits de l’homme.

La campagne a souligné dans un communiqué que les EAU “sont un État hors loi qui ne respecte pas les droits de l’homme et a commis des massacres au Yémen”.

Henry Green, porte-parole de la campagne, a noté que les Émirats arabes unis se servent de tous les événements internationaux pour améliorer leur image et couvrir leurs crimes.

Green a souligné que les crimes des Emirats Arabes Unis arrêtent et torturent des opposants. Au Yémen, Abou Dhabi a recruté des mercenaires étrangers attaquer les civils. En Libye, le régime émirati a financé des milices armées appartenant à l‘armée de Khalifa Haftar, accusée de “traite d’êtres humains”.

avec Euronews