موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Emirates Leaks: le ministre israélien des Affaires étrangères rencontre MBZ à Abou Dhabi

75

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yisrael Katz, a accompli une visite secrète aux Émirats arabes unis visant à rapprocher l’État hébreu des pays du Golfe.

Katz, haut responsable du Likoud, et proche du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a rencontré en secret le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed bin Zayed, pour évoquer « les questions régionales et les relations entre les pays », selon un communiqué émis par le bureau du ministre des Affaires étrangères israélien.

L’entretien s’est intéressé au soutien des Émirats arabes unis au « Deal du siècle » américain, qui visait à liquider la cause palestinienne, notamment à la suite de l’atelier américain organisé à Bahreïn.

Les deux hommes ont également parlé de coopération et de renforcement des liens, en particulier dans les secteurs des hautes technologies, de l’énergie, de l’agriculture et de l’eau.

Cet entretien s’est porté sur « la nécessité de s’attaquer à la menace iranienne liée à la question du nucléaire, au développement de missiles, au soutien apporté par l’Iran au terrorisme dans la région et à la violence employée par l’Iran à l’encontre des intérêts régionaux », a continué le communiqué.

Katz avait présenté son initiative de « Voies pour la paix », une proposition visant à relier le réseau ferroviaire israélien, à travers la Jordanie, à l’Arabie saoudite et autres Etats du Golfe, ouvrant ainsi les pays aux déplacements et au commerce tout en offrant aux Etats arabes un accès aux ports israéliens sur la mer Méditerranée.

« Je suis ravi de prendre la parole à Abou Dhabi et de représenter les intérêts de l’État d’Israël devant des États arabes du Golfe », a déclaré Yisrael Katz lors de sa visite dans la capitale.

« Nous allons continuer avec le Premier ministre Benyamin Netanyahou à travailler en faveur d’une politique de normalisation en développant les capacités d’Israël, à la fois dans les domaines de la sécurité et du renseignement et dans les divers domaines civils », a-t-il ajouté.

C’est un des défis majeurs de ma fonction de ministre des Affaires étrangères et j’ai l’intention de poursuivre cette politique à l’avenir », a-t-il conclu.

Les relations entre les monarchies du golfe et Israël se sont discrètement réchauffées ces dernières années. Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont affiché publiquement leur propension à renouer avec le régime israélien.

Le mois dernier, Tel-Aviv a reçu une invitation officielle des Émirats pour participer à l’exposition internationale Expo 2020 à Dubaï.

L’an dernier, du 17 au 20 mai 2018 en marge de la 7e Conférence mondiale du Groupe de travail international (GTI) sur les femmes et le sport à Gaborone, au Botswana Afrique du Sud, Maysa al-Arafi, représentante officielle des Émirats arabes unis, a rencontré son homologue israélien. Jusqu’à présent, plusieurs délégations israéliennes se sont rendues aux EAU.

La ministre israélienne de la Culture Miri Regev s’était rendue aux Emirats en octobre.

Les Émirats arabes unis ont récemment été le premier pays arabe à organiser des exercices militaires avec des pilotes israéliens dans le cadre d’exercices militaires en Grèce.

Selon un reportage paru dans le New Yorker, l’année dernière, Israël maintient une relation clandestine mais très étroite avec les EAU depuis deux décennies, avec des liens se concentrant particulièrement sur le partage de renseignements et la coopération sécuritaire – et notamment les accords potentiels d’armement.