موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

MEE: «Des influenceurs émiratis soutenus par l’Etat, pour diffuser la propagande israélienne, au détriment de la cause palestinienne»

73

Le site britannique, Middle East Eye (MEE) a indiqué que «des comptes Twitter émiratis, soutenus par l’Etat, reformulent les évènements actuellement en cours, en Palestine, en faveur des forces israéliennes».

Un article publié mercredi, le 12 mai, MEE signale que «La réalité sur terrain, à Jérusalem, était complètement différente de la façon dont Israël présentait les faits».

Il indique également qu’«un large réseau de relations publiques émiraties soutenait Israël et adoptait sa version des faits».

L’auteur de l’article, Andreas Krieg précise : «Le soutien émirati accordé à la violence excessive des autorités israéliennes, contre les manifestants n’est pas une coïncidence», tout en expliquant qu’«avant même de signer l’Accord d’Abraham, les Émirats arabes unis (EAU) soutenaient «idéologiquement» les positions israéliennes extrémistes et les versions fondées sur la peur, qui visent à justifier la répression exercée contre la communauté civile arabe».

«Certains analystes ont estimé queAbu Dhabi continuera à fermer l’œil sur la souffrance des Palestiniens, mais la surprise est que les Emiratis sont allés loin, au point d’adopter la propagande israélienne au détriment de la cause palestinienne», avait-il écrit.

Les influenceurs émiratis soutiennent les choix fait par Israël

Kreig signale : «Alors que les forces armées israéliennes ont envahi la mosquée d’al-Aqsa, durant le mois sacré du Ramadan, les influenceurs émiratis, avec le consentement du gouvernement, ont ouvertement félicité Israël pour les options qu’il a choisi d’appliquer.

Il donne l’exemple de Hamad al-Housani, qui a retweeté un tweet publié par « @IsraelArabic », qui disait que «les manifestants étaient exploités par le Hamas» et avec ses propres mots il a commenté : «Que Dieu conserve la sainte mosquée de la profanation des terroristes».

Mondher al-Chahi a retweeté le même tweet, en disant «Merci « @IsraelArabic » pour avoir éclairé les choses».

Hassan Sajwani, a également répondu ironiquement à un tweet émirati local, sous le hashtag (#SaveSheikhJarrah), disant : «Pourquoi les manifestants palestiniens ne sortent pas de la mosquée d’al-Aqsa et retournent tout simplement chez eux ?».

Kreig explique que «les comptes dirigés par les influenceurs était un outil utilisé par le régime des EAU», expliquant que «ce dernier s’assurait à maintenir les idéologies de sa communauté civile sous son contrôle».

Courrier arabe