Emirates Fuites

Les EAU ont encouragé le Yémen à normaliser ses relations avec Israël il y a 16 ans”, selon des documents confidentiels

10

Deux documents ont révélé que les Émirats arabes unis (EAU) ont joué un rôle important dans la normalisation officielle des relations entre le Yémen et Israël il y a 16 ans.

Le premier document publié le 3 mars 2004 était une lettre envoyée par l’ambassadeur des Émirats au Yémen à l’époque, Hamad Saeed Al-Zaabi, au sous-secrétaire du ministère des affaires étrangères des Émirats arabes unis. La lettre indiquait qu’une délégation de l’Autorité du patrimoine juif s’était rendue au Yémen et avait rencontré plusieurs responsables, dont le président Ali Abdullah Saleh, a rapporté le journal libanais Al-Akhbar.

Selon le journal pro-Hezbollah, la délégation comprenait l’Israélien Yahya Marji et Ibrahim Yahya Yacoub, un citoyen américain, dans le cadre des efforts sionistes visant à normaliser les relations entre l’État hébreu et le Yémen.

La délégation a fait plusieurs demandes aux responsables yéménites, notamment la construction d’un musée du patrimoine juif à Sanaa et la clôture de la tombe d’Al-Shabazi (un des rabbins des Juifs de Taiz) et des cimetières juifs d’Aden, de Rada’a et des différentes régions où vivaient les Juifs. Des demandes ont également été faites pour accorder la naturalisation à 45 000 Juifs israéliens et 15 000 Juifs américains, et pour construire un temple et une école juive à Raydah.

Selon l’ambassadeur des Émirats arabes unis : “L’Autorité du patrimoine juif a envoyé une lettre au premier ministre yéménite pour demander la construction du musée, tout en soulignant l’importance et les raisons de cette demande”.

La délégation juive a également rencontré le vice-ministre yéménite de l’Intérieur, le général de division Mutahar Al-Masri, qui a reçu chaleureusement les représentants de l’autorité et semblait les connaître déjà.

La même source a révélé qu’Al-Masri a déclaré à l’époque que “Il s’était rendu en Israël auparavant, conformément aux accords passés avec les parties concernées.”

La délégation a tenu une réunion avec le général de brigade Ali Mohsin Al-Ahmar, commandant du district militaire du nord-ouest, au cours de laquelle Marji lui a demandé d’accorder à sa femme et à ses enfants, qui vivent en Israël, la citoyenneté yéménite.

Le document indiquait qu’Al-Zaabi avait l’intention d’informer le responsable des EAU du rôle attendu de Sanaa dans la normalisation yéméno-juive, qui s’inscrit dans un plan américain plus large pour la région.