Emirates Fuites

Les femmes qui ont posté sur les médias sociaux des photos de leurs sorties avec la princesse Latifa “ont reçu l’ordre de le faire”

14

Les femmes qui ont posté des messages sur leurs sorties avec la princesse Latifa bint Mohammed al-Maktoum ont reçu l’ordre de le faire, selon une source.

La princesse âgée de 35 ans, fille de Mohammed ben Rached al-Maktoum, dirigeant de Dubaï et Premier ministre des Emirats arabes unis, avait en vain tenté de s’évader en bateau de cette cité-Etat du Golfe en 2018, avant d’y être ramenée. Elle n’a pas été vue en public depuis cette tentative infructueuse d’évasion.

Deux photographies censées la montrer, dont l’AFP n’a pas été en mesure de vérifier l’authenticité ni la date à laquelle elles ont été prises, ont été publiées la semaine dernière sur Instagram.

L’émirat de Dubaï n’a pour l’instant fait aucun commentaire. Samedi soir, la photo publiée sur un compte Instagram public montre une femme présentée comme cheikha Latifa, avec la légende : “Bonne nourriture à Bice Mare avec Latifa plus tôt”. Bice Mare est un restaurant du centre de Dubaï.

Plus tôt durant la semaine, une première image montrait une femme, là encore présentée comme la princesse, assise dans un centre commercial de Dubaï, le Mall of Emirates (MoE), au côté de deux autres femmes.

La légende disait : “Belle soirée au MoE avec des amies”. Selon la BBC, des amis de cheikha Latifa ont dit avoir reconnu ces deux femmes, et confirmé qu’elles étaient des connaissances de la princesse.

Selon le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme à Genève s’est refusé mardi à tout commentaire sur ces photos diffusées sur Instagram, tout en indiquant que des contacts avaient lieu avec les Emirats dans cette affaire.

“Le gouvernement des Emirats arabes unis a eu des contacts avec nous tant au niveau gouvernemental que diplomatique à plusieurs reprises durant ces dernières semaines et ces contacts se poursuivent”, a déclaré aux journalistes le porte-parole du Haut-commissariat Rupert Colville. “Ils nous ont dit qu’ils fourniraient des preuves de vie crédibles dans l’affaire de Latifa”, a-t-il poursuivi. “Donc nous attendons leur prochaine initiative à cet égard et nous examinerons soigneusement toute proposition”. “A propos des photographies apparues ces derniers jours, nous n’avons pas vraiment de commentaire à faire à ce stade”, a-t-il ajouté. “Nous ne les avons pas reçues nous-mêmes et n’avons pas pu les examiner”.

Dans un communiqué diffusé en février, la famille royale de Dubaï avait déclaré que cheikha Latifa était “prise en charge chez elle” et que “son état s’amélior(ait)”. “Nous espérons qu’elle reprendra une vie publique en temps voulu”, était-il précisé.

David Haigh, cofondateur du groupe de campagne Free Latifa, a fourni une mise à jour dans une déclaration la semaine dernière.

“Nous confirmons qu’il y a eu plusieurs développements potentiellement significatifs et positifs dans la campagne”, a-t-il déclaré.

“Nous n’avons pas l’intention de commenter davantage à ce stade, une autre déclaration sera publiée au moment opportun.”

Le cheikh Mohammed est souvent décrit comme proche de la Reine en raison de leur amour commun pour les courses de chevaux et il a été invité dans la loge royale à Ascot.

Le Royaume-Uni et les Émirats arabes unis entretiennent des liens commerciaux, sécuritaires et politiques étroits.