موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Émirats Arabes Unis : Nomination du premier ambassadeur à Tel Aviv

109

Les Émirats arabes unis ont nommé leur premier ambassadeur en Israël, Mohammed Mahmoud al-Khaja. Cette décision fait suite à l’instauration de relations entre les deux pays.

Le directeur de cabinet d’Abdallah ben Zayed al-Nahyane, Mohammed Mahmoud al-Khaja, a été nommé ambassadeur des Émirats arabes unis en Israël, a déclaré le gouvernement de Dubaï.

Le diplomate, qui devient ainsi le premier ambassadeur émirati en Israël, a prêté serment devant celui qui cumule les postes de vice-Président, Premier ministre et ministre de la Défense des Émirats arabes unis, à savoir l’émir de Dubaï, Mohammed ben Rachid al-Maktoum, est-il précisé.

Le 24 janvier, le Conseil des ministres des Émirats arabes unis a déclaré avoir approuvé l’ouverture d’une ambassade à Tel Aviv, tandis qu’Israël a annoncé de son côté l’ouverture de son ambassade à Abou Dhabi.

Les deux pays ont signé un accord de normalisation historique le 15 septembre à la Maison-Blanche en présence de Donald Trump. Bahreïn a conclu une entente similaire avec Israël sous l’égide des États-Unis. Israël et les Émirats arabes unis ont décidé en octobre d’exempter leurs ressortissants respectifs de visas. Le ministère israélien des Transports a ensuite annoncé l’organisation de 28 vols commerciaux hebdomadaires directs reliant Tel Aviv à Dubaï et Abu Dhabi.

Depuis, plusieurs délégations des EAU et d’Israël se sont rencontrées pour signer des accords bilatéraux sur le commerce, les investissements, le tourisme, les vols directs, la sécurité, les télécommunications, les technologies, l’énergie, la santé, la culture, l’environnement, la création d’ambassades, et dans divers autres domaines mutuellement profitables.

Dans le même temps, les principales compagnies aériennes des EAU, dont Emirates et Etihad, devraient lancer leurs premiers vols commerciaux vers Tel-Aviv au premier trimestre 2021. Un accord sur le trafic aérien a en effet déjà été signé, qui autorisera jusqu’à 112 vols hebdomadaires entre les deux pays.