موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Freedom House:  les EAU classés parmi les pays “non libres”

72

Les Emirats arabes unis sont classés comme “pays non libre” par l’organisation non-gouvernementale (ONG) américaine Freedom House. En effet, dans son dernier classement, cette ONG a classé les EAU parmi les pays concernés par l’étude, au nombre de 210, où les libertés sont bafouées.

L’indice n’a attribué aux EAU que 17 points sur cent, et le pays a été classé comme non libre.

Les EAU n’ont obtenu que cinq points pour les droits politiques et 12 points pour les libertés civiles.

Freedom House classe les pays sur la base de 25 indicateurs pour évaluer l’état de la démocratie dans un pays donné (ou son absence).

Le résultat cumulé permet ensuite à l’organisation de classer un pays donné comme libre, partiellement libre ou non libre.

Sur les 195 pays indépendants évalués, 73 ont vu leur score baisser, et seulement 28 ont connu une croissance.

Ainsi, 54 pays sont désormais classés comme « non libres », soit environ 38 % de la population mondiale.

Moins de 20 % de la population mondiale vit dans des pays actuellement classés comme « libres ».

Freedom House, dont le siège est aux États-Unis, est une organisation caritative qui fait des recherches sur la liberté politique et les droits de l’homme.

La Suède, la Finlande et la Norvège ont obtenu 100 points sur 100, se classant en première position, suivies par la Nouvelle-Zélande (99 points).

Le rapport indique que les pays en bas de l’indice de liberté sont la Corée du Nord avec 3 points, l’Érythrée (deux points), le Soudan du Sud (deux points), le Turkménistan (deux points), puis la Syrie (un point) et le Tibet (un point) sur les 210.

La plupart des pays du continent européen figurent dans la liste des nations libres et plusieurs pays, notamment les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et la Corée du Sud.

Le rapport a souligné que les élections aux Émirats, comme dans la plupart des pays arabes, sont rares, truquées ou reportées.

Les pays arabes souffrent également de problèmes importants, notamment le favoritisme, le sectarisme, l’ingérence extérieure et la concentration de la richesse dans les mains d’un groupe particulier.

Cela s’ajoute à la répression de l’opposition et des protestations populaires et au déni de la liberté des peuples d’exprimer leurs opinions sans restrictions.

La Tunisie est le seul pays arabe à avoir été inclus dans la classification des « pays libres ».

Les Émirats arabes unis se sont classés 15e dans la liste des pays arabes dans le classement.