Emirates Fuites

Israël signe le 1er accord de coopération avec les Emirats Arabes Unis

9

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu annonce mardi que son pays a signé son premier accord de coopération avec les Émirats arabes unis (EAU) dans les domaines bancaire et financier.

L’annonce intervient près de trois semaines après que les deux pays ont conclu un accord diplomatique historique. “Je salue les premiers accords signés à Abu Dhabi”, a déclaré M. Netanyahu. “Ces accords nous aideront à faire progresser les investissements mutuels et à atteindre une coopération étendue. Nous annoncerons bientôt des accords supplémentaires dans les domaines de l’aviation, du tourisme, du commerce et plus encore”.

Selon le communiqué, un comité conjoint israélo-émirati sera mis en place pour promouvoir la coopération en matière de financement et d’investissements.

Le comité devrait discuter des investissements entre les deux pays ainsi que des investissements conjoints sur les marchés de capitaux. Il abordera également la collaboration dans les services bancaires et la réglementation des paiements.

Les pays collaboreront également dans les services bancaires et la réglementation des paiements, a-t-il déclaré.

Les responsables israéliens ont rapidement mis en valeur les avantages économiques de l’accord qui, une fois officialisé, devrait inclure également des accords concernant le tourisme, la technologie, l’énergie, les soins de santé et la sécurité, entre autres. Un certain nombre d’entreprises israéliennes et émiraties ont déjà signé des accords depuis l’annonce de l’accord de normalisation.

Le 13 août, Israël et les Émirats arabes unis ont annoncé un accord négocié par les États-Unis pour établir des relations diplomatiques, en échange de la suspension par Israël d’un plan controversé d’annexion de terres de la Cisjordanie occupée.

L’accord fait des Emirats arabes unis le premier pays du Golfe à avoir des liens diplomatiques avec Israël. De nombreuses spéculations ont eu lieu depuis, sur la question de savoir si d’autres pays arabes suivront. Samedi, le dirigeant des Émirats arabes unis, Khalifa bin Zayed Al Nahyan, a publié un décret mettant fin à une loi sur le boycott d’Israël.