موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

 Les EAU prétendent soutenir les efforts de l’Arabie saoudite pour résoudre la crise au Yémen

99

Le ministre d’État émirati aux Affaires étrangères, Anwar Gargash, a réitéré l’engagement de son pays aux pourparlers proposés par l’Arabie saoudite.

«Nous attendons avec confiance et optimisme la réunion de Jeddah entre le gouvernement yéménite frère et le Conseil de transition du Sud STC», a-t-il écrit sur Twitter.

Une réunion entre des responsables saoudiens et émiratis a eu lieu ces dernières heures.

Abu Dhabi a annoncé son rejet catégorique d’un certain nombre de points.

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont organisé une réunion afin de régler leurs différends à Aden.

Voici le seul résultat de cette réunion: les Émirats sont encore plus furieux en raison des conditions posées par le gouvernement démissionnaire du Yémen.

Jeudi 5 septembre, des responsables saoudiens et émiratis se sont retrouvés dans une réunion où Abou Dhabi a catégoriquement rejeté certaines des conditions du président démissionnaire yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par l’Arabie saoudite.

Des sources yéménites étant au courant des dessous des négociations d’Aden ont confié à Associated Press que Riyad avait multiplié ses efforts pour parvenir à un accord de paix que devraient signer le gouvernement démissionnaire du Yémen et le Conseil de transition du Sud, soutenu par les Émirats arabes unis.

«Des responsables saoudiens et émiratis ont participé à des rencontres séparées afin de parvenir à un accord favorisant la signature d’un accord de paix entre le gouvernement démissionnaire du Yémen et le Conseil de transition du Sud », ont déclaré des sources  yéménites.

«Le plan de paix avait été élaboré par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis avant d’être remis à Abd Rabbo Mansour Hadi et à des responsables du Conseil de transition du Sud. Mansour Hadi a posé des conditions qui ont suscité la colère du Conseil de transition du Sud et des Émirats arabes unis», réaffirment les sources concordantes yéménites.

Mansour Hadi a demandé au Conseil de transition du Sud de retirer ses forces de tous les bâtiments, les casernes et les positions militaires qu’il avait occupés.

Mansour Hadi a également exigé que le Conseil de transition du Sud prête allégeance au gouvernement démissionnaire dans toutes les régions du Sud.

Ces deux conditions ont été rejetées par les Émirats.

L’Arabie saoudite a publié un communiqué à propos des récentes tensions à Aden et des affrontements dans d’autres provinces du Sud yéménite et a appelé toutes les parties en conflit à s’asseoir à la table de négociations.

 Riyad a demandé aux parties impliquées et au gouvernement démissionnaire yéménite d’entamer des négociations «immédiatement et sans perdre du temps».