موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Les EAU transfèrent des centaines de mercenaires au Yémen et à la Libye à travers le Soudan

176

Al-Jazeera a publié des documents secrets et des informations révélant l’utilisation par les EAU de l’espace aérien soudanais pour le transport de centaines de mercenaires que Mohammed Hamdan Diklo, Hamidati, vice-président du Conseil militaire soudanais, a recrutés  des tribus arabes du Darfour et dans certains pays africains vers la Libye et le Yémen via l’Érythrée.

Un document délivré par l’ambassade des Emirats Arabes Unis aux autorités soudanaises en charge des affaires étrangères a révélé qu’Abou Dhabi avait demandé un permis diplomatique autorisant deux avions C130 + G17 appartenant aux forces armées émiriennes à traverser et atterrir à l’aéroport El Geneina, dans l’ouest du Soudan.

La mission des deux avions serait de transférer des « passagers ». L’ambassade a demandé un mois pour achever cette mission.

Le message de l’ambassade des Emirats Arabes Unis à Khartoum identifie la route reliant Assab en Érythrée à El Geneina au Soudan et d’El Geneina à Assab en Érythrée.

Dans une autre lettre, l’ambassade avait demandé aux autorités soudanaises un autre permis diplomatique pour deux aéronefs C17 appartenant aux forces armées des Émirats arabes unis dont  est de serait de traverser et d’atterrir à l’aéroport de Khartoum tout en assurant le transport de «passagers et cargaisons» de Khartoum à Kharuba en Libye.

L’ambassade avait demandé 24 heures pour achever la mission dans un délai allant du 25 mai au 26 du même mois.

La route serait de l’aéroport d’Abou Dhabi à l’aéroport de Khartoum, puis à l’aéroport de Kharouba en Libye, puis à l’aéroport d’Abou Dhabi par la capitale égyptienne, Le Caire.

Des sources locales révèlent que Hamidati a recruté – par le biais d’une unité spéciale des forces de soutien rapide – environ 450 personnes pour rejoindre l’armée émiratie.

Les éléments recrutés ont été assemblés au Soudan puis déportés par avion depuis El Geneina à l’ouest du pays pour recevoir une formation spéciale de Blackwater.

Selon les mêmes sources, Abou Dhabi envisage d’accorder à ces combattants, issus de tribus arabes du Darfour, du Niger et du Tchad, la citoyenneté afin de faciliter  leur intégration au sein de  l’armée pour « les utiliser dans des missions à l’étranger, notamment au Yémen ».

Ces sources confirment que le nombre envisagé pour le recrutement est de 3 000 combattants.

Une source militaire yéménite a annoncé le retrait des forces soudanaises participant à l’alliance arabe au Yémen de certaines zones dans l’ouest du pays.

Le porte-parole des forces du colonel Wadah al-Dbeish, a déclaré que les troupes soudanaises participant au front de la côte ouest se sont retirées de trois régions.

Il a expliqué que les forces de l’armée yéménite avaient remplacé les troupes soudanaises retirées dans le cadre du redéploiement des forces sur la côte ouest

Le retrait des troupes soudanaises fait suite au retrait partiel des forces émiriennes de la côte ouest.

Abou Dhabi utilise des mercenaires de plusieurs nationalités pour satisfaire ses ambitions  à l’étranger et renforcer son pouvoir.