موقع إخباري يهتم بفضائح و انتهاكات دولة الامارات

Une cyber-entreprise émiratie emploie d’anciens combattants israéliens avec des salaires énormes.

77

Des sources israéliennes ont révélé qu’une cyber-entreprise émiratie emploie d’anciens combattants israéliens de l’unité 8200 avec des salaires énormes.

Le journal Haaretz a souligné qu’une société de sécurité, Dark Mater, qui travaille pour le service de renseignement des Émirats arabes unis, avait tenté d’employer d’anciens officiers du Mossad.

La cyber-entreprise Dark Matter a été créée en 2015 à Abou Dhabi, dans les Émirats arabes unis.

Par définition, la société ne traite que du cyber-défense, mais selon une enquête approfondie menée par Reuters au début de 2019, il s’agit d’une cyber-société offensive qui travaille en étroite collaboration avec les services de renseignement des EAU.

La société travaille également contre des cibles occidentales, des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme. Le fait moins connu est que Dark Meter a une succursale à Chypre, où sont entre autres employés des programmeurs israéliens.

En mars dernier, le New York Times a publié une enquête en 2017 selon laquelle de hauts responsables de la NSO Cyber ​​Company avaient été harcelés par des employés, tous diplômés de l’unité de renseignement 8200.

L’article indiquait que NSO avait embauché une société d’enquête pour enquêter sur les raisons du départ, ce qui avait conduit à un bâtiment “appartenant” à Chypre.

Une société affiliée au groupe Dark Meter.  Certaines des personnes interrogées dans l’article ont ensuite parlé d’une autre branche de Dark Meter, à Singapour, où des Israéliens dirigent l’activité.